LI CHEVALIER

LI CHEVALIER

Esthétique et philosophie - Radio Chine International

http://french.cri.cn/761/2014/01/13/241s363209.htm

 

Esthétique et philosophie à la galerie Joy Palace avec l'artiste plasticienne franco-chinoise Li Chevalier

 

Reportage -China Radio International 

 

 

IMG_7225好.JPG

 

 

A l'aube du 50ème anniversaire des relations diplomatiques France-Chine, la galerie Joy Palace de Beijing présente, du 11 au 31 janvier 2014, une exposition solo de l'artiste franco-chinoise Li Chevalier,«Éloge des Brumes »

 

 Née dans les année 60, Li Chevalier fait partie de la deuxième génération des artistes chinois qui ont trouvé leur "terre promise" sur le territoire français dans les années 80. Après des études de sciences politiques et de philosophie, détour obligatoire selon l'artiste pour trouver des réponses à ses nombreux "points d'interrogations", Li Chevalier retrouve sa vocation artistique dans les capitales européennes : Paris, Florence, puis Londres où elle obtient son « Master Degree » au London Central Saint Martin's College of Art and Design. Son œuvre franchit la barrière de la sélection pour l'exposition d'été de l'Académie Royale des Arts de Londres . Elle a ainsi attiré l'attention de Lord Michael Bichard, alors Président de l'Université des Arts de Londres, devenu son premièr collectionneur londonien.

 

 

Une croisade pour la beauté

 

Lectrice passionnée de philosophie, Li Chevalier a trouvé par cette exposition l'occasion de présenter la naissance de sa nouvelle série de travaux intitulés "Homme -Dieu", inspiré de la pensée du philosophe français Luc Ferry. La réalisation en cours de cette série, selon l'artiste , est également un hommage plastique à sa pensée qui combat à haute voix le diktat d'un certain nihilisme esthétique dans l'art contemporain. Cette exposition se présente comme un prélude à une conférence de Luc Ferry en Chine portant sur: « La naissance de l'esthétique moderne et la question des critères du beau », qui se tiendra en septembre 2014.

"Il y a (...) chez Li Chevalier, un parti pris ou peut-être une supplique qui confère aujourd'hui à son œuvre un caractère primordial : nul ne peut survivre sans beauté ; aucun sentiment vrai ne peut naître de la confrontation à l'œuvre d'art sans le prisme de l'émotion esthétique (1)"

"Ses travaux sont rayonnants d 'une lumière particulière ... ", dit Pengfeng, Directeur de la Faculté des Beaux-Arts de l'Université de Beijing , commissaire de cette exposition . A voir et à méditer...



09/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour